Maïly Daigle

Doctorante en psychologie

Titulaire d’une maîtrise en psychoéducation à l'Université du Québec en Outaouais en 2009, Maïly Daigle poursuit actuellement ses études doctorales en psychologie clinique à l'UQO.

Expérience professionnelle

Son projet d’essai doctoral porte sur la capacité d’adaptation des adultes ayant vécu l’abandon en bas âge. Elle est formée à la thérapie cognitive comportementale (TCC), à la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT), à la thérapie conjugale axée sur l’émotion (TCÉ), à la thérapie cognitive-comportementale contre l’insomnie et à l’approche psychodynamique.

 

Au cours des dix dernières années, elle a agi à titre d’intervenante en réadaptation et en santé mentale auprès de clientèles adultes, adolescents et enfants provenant de divers milieux tels que les organismes communautaires et les centres hospitaliers. Depuis 2015, elle s’implique à titre de chercheure en délinquance juvénile. Diverses causes en lien avec l’adoption internationale attirent également son attention, au niveau de l’attachement, des enjeux identitaires et le retour aux origines. Elle agit aussi présentement à titre d’administratrice pour l’Hybridé, un OBNL pour les personnes adoptées adultes.

 

Sous la supervision de Dre Marie-Élaine Belhumeur, elle offre des services d’évaluation psychologique et de psychothérapie destinés à une clientèle adolescente ou adulte.